Pour une europe sociale

Partager cette page

 

En Europe, des familles n’arrivent pas à se chauffer, des millions de jeunes font la queue aux banques alimentaires et nos paysans ne vivent pas dignement de leur travail. STOP ! Nos démocraties ne tiendront pas sans justice sociale, sans donner une place à chacune et à chacun. Nous redonnerons à l’UE les capacités d’agir pour améliorer la vie quotidienne des Européens : limiter le prix de l’énergie ou de l’alimentation, garantir l’accès à l’emploi, au logement, aux soins. Nous établirons de nouveaux droits pour les travailleurs et développerons des solidarités entre les territoires.

Une Europe du pouvoir de vivre

  • Résoudre la crise du logement par une politique du logement durable et abordable, en adoptant un Plan Marshall pour la rénovation et la construction massive de logements, en régulant les marchés immobiliers et en réglementant l’activité d’Airbnb.
  • Faire baisser les factures d’énergie des ménages, des PME et des collectivités en faisant annuler en France les augmentations de taxes sur l’électricité ; en découplant au plan européen le prix de l’électricité de celui du gaz et en portant une tarification sociale de l’énergie pour que les consommateurs les plus vulnérables paient à hauteur de leurs moyens.
  • Lutter contre l’inflation alimentaire en garantissant la transparence des prix et en encadrant les prix fixés par l’industrie agroalimentaire.
  • Mettre en œuvre une tarification sociale de l’eau pour faire payer moins cher les premiers mètres cube consommés.

« Au moins 700 000 personnes en Europe dormiront dehors ce soir ou dans des logements d’urgence qu’ils devront quitter demain matin. Cela ne peut plus durer. »

Une Europe qui défends le salaire et le travail

  • Réaliser l’égalité salariale entre les femmes et les hommes en sanctionnant financièrement les entreprises qui ne respectent pas ce principe : « à travail égal, salaire égal ».
  • Mettre la justice salariale au cœur de notre action en interdisant les écarts de salaires supérieurs à 20 dans une même entreprise percevant des subventions européennes, comme le propose la Confédération européenne des syndicats.
  • Instaurer une directive européenne pour un revenu minimum afin que soit garanti un revenu décent à chaque européen.
  • Créer un « bouclier emploi » en généralisant le principe du « former plutôt que licencier » pour garantir la reconversion des salariés, en soutenant les systèmes nationaux d’assurance chômage et en aidant au retour à l’emploi les chômeurs de longue durée par l’élargissement du dispositif « Territoires Zéro Chômeur de Longue Durée » et de la garantie locale de l’emploi.

« La puissance européenne garantira à chacun de vivre dignement, d’avoir un emploi de qualité et de disposer de droits sociaux élevés. »

Une Europe de la solidarité

  • Augmenter l’aide alimentaire pour les personnes les plus vulnérables et accompagner l’expérimentation d’une sécurité sociale alimentaire.
  • Éradiquer la pauvreté des enfants en doublant le budget de la garantie européenne pour l’enfance afin qu’il atteigne 20 milliards d’euros.
  • Lutter contre le dumping social en harmonisant par le haut le socle européen des droits sociaux : revenu minimum et minima sociaux, amélioration de la couverture de la sécurité sociale, et meilleur encadrement des travailleurs détachés.
  • Garantir l’accès à la santé par l’investissement dans les hôpitaux et les équipements de proximité, en particulier en milieu rural, dans les îles et dans les outre-mer, et assurer un accès universel à la santé mentale, sexuelle et reproductive.

« La démocratie n’est pas simplement un régime institutionnel, elle est un régime de solidarités sociales. »

Une Europe de la cohésion territoriale

  • Désenclaver les territoires en rétablissant la politique de cohésion comme pilier du développement économique de l’UE ; en simplifiant les demandes de subventions ; en développant une politique industrielle dans tous les territoires ; en augmentant les montants alloués au Fond de Transition Juste.
  • Créer un « bouclier rural » permettant de réaffirmer les principes républicains d’égalité territoriale et de proximité, en permettant de financer, en investissement et en fonctionnement, des projets d’installation ou de maintien des services publics notamment pour l’accès à la santé.
  • Apporter des solutions adaptées aux territoires en difficultés en finançant 100 % des projets qui touchent aux services publics de base : construction ou rénovation de logements sociaux, écoles, installation de professionnels de santé en ruralité.
  • Lutter contre la fracture numérique en imposant que tout investissement privé dans le numérique s’accompagne de financements pour renforcer les infrastructures et services numériques dans les territoires ruraux.
  • Développer le soutien européen aux régions ultrapériphériques et prendre en compte leurs spécificités économiques, d’aménagement, environnementales et sociales dans toutes les politiques de l’Union.

« Créer une puissance européenne suppose de construire un espace commun, solidaire et cohérent. »

Participez, agissez, aidez-nous à
Réveiller l’Europe!